04 Nov 2022

L’alimentation chez le jeune enfant

Les temps de repas, qu’est-ce que c’est ?

Le repas est un des moments forts de la journée. Il est un repère spatio-temporel essentiel qui permet à l’enfant de se situer.  Le plus important dans ce temps est le plaisir pris !

De son biberon aux couverts, des bras, en face à face au sol, à la petite chaise, l’enfant va découvrir de nouveaux goûts, de nouvelles textures et peu à peu le plaisir de manger par lui-même.

Lorsque l’enfant manifeste l’envie de passer à une nouvelle étape (diversification alimentaire, vaisselle, installation, texture, etc.), nous en parlerons en équipe et avec vous, parents. Ensemble, nous guiderons votre enfant dans ses nouvelles expériences !

Plus que la simple réponse à un besoin physiologique, les temps de repas sont aussi :

  • Un temps de socialisation,
  • Un temps de partage, d’échange, d’imitation,
  • Un temps d’acquisition de l’autonomie :  il est possible d’encourager chaque enfant en participant à la hauteur de ses compétences : se servir seul, éplucher son fruit…
  • Développer sa confiance en lui : encourager l’enfant dans ses initiatives, le valoriser,
  • Prendre plaisir,
  • Effectuer de riches découvertes sensorielles, découvrir de nouvelles saveurs.

Quelques pistes pour passer un moment serein à table avec son enfant :

Quel parent ne s’est jamais trouvé en difficulté face à son enfant lors d’un repas ? Mains dans l’assiette, pâtes qui volent, purée dans les cheveux, plateau au sol, légumes refusés (quand ce n’est que le légume 😋) … et nous en passons ! Courage, vous rigolerez de ces moments d’ici quelques temps !

Encourager la participation de votre enfant : Par exemple en le sollicitant pour installer son couvert sur la table, son bavoir…  Cela permettra à votre enfant d’être acteur, et fera de ce temps une activité à part entière, vous serez fier de toutes ses capacités que nous ne suspectons parfois pas, pensant « qu’il est trop petit pour le faire seul! ».

Ne pas forcer votre enfant à manger, rester à son écoute : Les besoins alimentaires des enfants sont variables. De plus, l’enfant sait naturellement réguler son appétit. Son corps lui envoie des signaux de faim et de satiété qu’il est capable de décrypter. Ce qui compte est qu’il goûte avec plaisir. Il est préférable de proposer de goûter, sans insister, sans forcer. L’enfant doit entretenir un rapport positif avec l’alimentation, il serait risqué d’associer ce moment de plaisir à une émotion désagréable.

Laisser expérimenter par la découverte sensorielle : votre enfant va utiliser tous les sens dont il dispose : la vue, l’odorat, l’ouïe, le toucher. Manipuler son plat va lui permet d’évaluer la texture, la température… Utiliser ses doigts pour se nourrir est aussi une occasion pour lui de développer sa motricité fine. Petit à petit, votre enfant apprendra à manger plus « proprement », avec ses couverts. Cela demande du temps et surtout de la pratique. Mais aussi beaucoup de la patience !

Laisser libre l’ordre des aliments : Il est possible, comme à la crèche, de proposer le repas de votre enfant intégralement : de l’entrée au dessert. Cela lui permettra de manger dans l’ordre qui lui plaît. L’attente du dessert et la tension que cela génère pourrait empêcher votre enfant de prendre son plat sereinement. Toutefois, si vous refusez que l’enfant ne mange sa compote en premier, alors inutile de lui mettre sous le nez ! Cela ne fera qu’accroître la frustration.

Des études soulignent que l’attirance pour le gras et le sucré est naturelle chez l’enfant, car les caractéristiques se rapprocheraient de celles du lait maternel.

A la fois, il est nécessaire de rappeler que le sucré en début de repas va favoriser une hyperglycémie, qui va induire une sensation de satiété plus rapide. Les fruits et yaourt / fromage blanc sans sucre sont à différencier de la compote, qui elle, contient du sucre ajouté.

Proposer et reproposer les saveurs : il a été démontré par des recherches qu’il était nécessaire de présenter aux enfants un aliment de nombreuses fois (jusqu’à 10 fois) pour qu’un enfant accepte de goûter un aliment qu’il ne connaît pas. Laissons donc le temps à l’enfant de découvrir et d’avoir envie, par lui-même, de toucher puis goûter.

Accompagner votre enfant de façon bienveillante : L’attitude de l’adulte sera déterminante : si l’adulte montre un certain engouement pour le plat du jour, cela donnera d’autant plus à l’enfant l’envie de le goûter. Inversement si l’adulte exprime une certaine réticence.

Il peut être aussi aidant de proposer à votre enfant de sentir le plat ou encore de plonger le bout de la langue dans son assiette !

Être disponible à l’enfant : Pour que le repas reste un véritable moment de partage où le contact se veut chaleureux et où l’on pourra prendre le temps d’échanger ensemble, avec les enfants, parents et enfants doivent être bien installés, à table, sans trop de mouvements et de parasites.

Au C&C

Les repas La Potion Des Lutins

Carrousel et Câlins, dans un souci de répondre aux plus près aux besoins nutritionnels des enfants, a choisi La Potion des Lutins comme partenaire gustatif.

Les petits pots disposent de textures variées permettant d’être ajustés selon chaque enfant (âge, préférence, régime alimentaire, PAI) tout en respectant les habitudes alimentaires acquises à la maison. La diversification alimentaire, avec l’introduction de nouveaux aliments, doit se faire en étroite collaboration avec la famille.

Les repas proposés au quotidien sont qualitatifs, goûtus, pleins de saveurs. Aussi, les recettes choisies par la Potion des Lutins favorisent les produits frais, de saison et locaux.

Une organisation et des postures différentes selon le développement de l’enfant 

  • Les plus petits qui ne savent pas encore s’assoir par eux-mêmes mangeront dans les bras d’un professionnel. Nous ne disposons pas de chaises hautes, et évitons l’utilisation des transats (hors RGO).
  • Les plus petits qui savent s’asseoir seul au sol et qui présentent une musculature suffisante pour rester le temps du repas mangeront assis au sol, avec un plateau repas sur pied, et avec un support pour leur dos.
  • Les enfants qui ont la capacité de s’asseoir seul sur une chaise mangeront à table en duo (en général les moyens), puis à table par groupe d’environ 4 enfants (les grands). Les pieds de l’enfant devront être en appui au sol pour une bonne assise sécurisante.

La double cuillère, la saisie du bec verseur de façon autonome… sont proposés lorsque l’enfant y montre un intérêt (par exemple lorsqu’il commence à les manipuler durant les jeux, ou quand il tente de saisir la cuillère que tient l’adulte lors du repas).

On se questionne ?

Quand proposer la double cuillère à un enfant ? : Quand votre enfant montre un intérêt pour l’outil, ou quand on observe l’enfant s’en saisir lors des temps de jeux en accès libre par exemple.

Doit-on laisser un enfant manipuler sa nourriture dans son assiette ? : Il est nécessaire pour certains enfants de découvrir par les mains ce qu’ils ont dans leur assiette. Le rôle de l’adulte sera de laisser faire un court temps, de verbaliser, puis d’encourager l’enfant à se saisir de la cuillère. Le sens du toucher doit être autant sollicité que le goût, la vue, l’odorat (tout comme dans toute exploration !). Cette découverte sensorielle permet de créer un lien plus naturel, plus direct et plus positif avec la nourriture.

Un enfant refuse les repas en morceaux, que faire ? Il est nécessaire de ne pas entrer dans des phrases dites de « chantage », « combat ». Un enfant qui ne mange pas n’a peut-être pas encore découvert le plaisir qu’il peut prendre lors de ce temps. Le rôle de l’adulte sera dans un premier temps de réfléchir à l’environnement proposé, adéquat pour cet enfant, afin de lui faire prendre plaisir à découvrir le plat.

Jeu ou expérimentation ? Un yaourt étaler sur la table ? une banane écrasée dans la main ? un morceau de biscotte dans le verre ?L’enfant fait ses expériences. Ce n’est pas un jeu mais une découverte. Plus un enfant va expérimenter ce qu’il met en bouche, moins il risque de développer des troubles alimentaires / néophobie. A vous parents, de choisir si cette liberté est donnée lors du temps de repas ?

Parents, lors des transmissions nous pourrons vous transmettre les évolutions de votre enfant, n’hésitez pas à nous solliciter, nous vous accompagnerons avec plaisir !

À lire aussi

Toutes les actualités
12 juillet 2024

Quelle(s) aide(s) financière(s) pour une place en micro-crèche ?

Inscrire son enfant dans une micro-crèche peut être un choix judicieux pour de nombreux parents, tant en termes de flexibilité que de qualité des soins. Heureusement, plusieurs aides financières sont disponibles pour alléger le coût d’une place en micro-crèche. Voici un aperçu des principales aides auxquelles vous pouvez prétendre : Financer sa micro-crèche par Le […]

3 juillet 2024

Grossesse en été : Nos Bonnes Pratiques pour les Femmes Enceintes

L’été est une période joyeuse et ensoleillée, mais pour les femmes enceintes, il peut aussi présenter quelques défis supplémentaires. Voici quelques conseils bienveillants pour vous aider à passer un été agréable et en toute sérénité !   S’hydrater régulièrement La chaleur estivale peut augmenter le risque de déshydratation, surtout pendant la grossesse. Assurez-vous de boire […]